Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

2018 centenaire de la paix...avec l'arme nucléaire!

Suite au ciné-débat sur le film "La bombe et nous" (présenté à Sars et Rosières le 22 juin 2018, voici l'enjeu du nucléaire présenté lors de l'émission "LSD" sur France-Culture le lundi 16 juillet 2018( 1ére partie sur 4)

le Lundi 16 juil 2018

Comment la France est-elle devenue le pays le plus nucléarisé du monde ?

30 octobre 1971, essai nucléaire en Polynésie française

30 octobre 1971, essai nucléaire en Polynésie française • Crédits : Michel Baret - Getty

Première diffusion :  12-15/06/17

Avec la découverte des rayons X et des qualités phosphorescentes du radium, dès le début du XXe siècle on utilise la radioactivité pour fabriquer onguents, médicaments et cosmétiques, et même du camembert ! Pierre et Marie Curie obtiendront tous deux le Prix Nobel de physique en 1903, et Marie Curie un second prix Nobel de chimie en 1911.

Il n'y a pas que les crèmes. Il y avait tout un tas de produits de toutes natures : du chocolat radioactif, des pâtes alimentaires radioactives, du coton, etc. Cécile Raynal

Dès 1937, le radium est inscrit comme poison dans la pharmacopée, et donc on interdit l'utilisation du radium dans les produits de beauté. Claude Huynh

Ce n'est qu'en comprenant les pouvoirs destructeurs de la fission de l'atome qu'il sera utilisé comme arme, puis comme générateur d'électricité. Or avec des mines d'uranium basées essentiellement en Afrique, cette énergie nouvelle redessine dès ses débuts une géopolitique mondiale de conflits où très clairement nucléaire civil et militaire s'avèrent être indissociables. Mais une fois la boîte de Pandore ouverte, plus de raison de s'arrêter en si bon chemin...

Les premiers usages qui ont été mis en place au niveau du développement du nucléaire, c'était pour la bombe. La France a été pionnière au niveau de la découverte avec Joliot-Curie, avec Marie Curie. (...) Tout de suite à la fin de la guerre, De Gaulle qui était revenu au pouvoir créé le commissariat à l'énergie atomique pour que la France possède, le plus rapidement possible, la bombe. Patrice Bouveret

Ce documentaire va expliquer comment la France est devenue le pays le plus nucléarisé du monde. Dès 1945, Charles De Gaulle crée le Commissariat à l’Energie Atomique pour fabriquer la bombe atomique. Devenue une puissance nucléaire civile et militaire, la France s'autorise tous les essais atomiques depuis le désert du Sahara jusqu'aux îles de Polynésie française. L’histoire de la montée en puissance du nucléaire se heurte alors aux débuts d'un désaveu… qui proviendra de l'intérieur, des physiciens eux-mêmes. Les époux Joliot-Curie lancent dès 1950 l'appel de Stockholm visant à l'interdiction de la bombe atomique. Ainsi naît une vraie contestation contre le nucléaire militaire, mais aussi civil. Dans les années 70 différents mouvements écologistes émergent et s'expriment avec les manifestations de Plogoff et de Creys-Malville pour les plus connues, encrant l'installation d'une opposition durable et forte des anti-nucléaire.

Tout a commencé par Fessenheim. Manifestation contre l'idée de Fessenheim, puis contre la construction de Fessenheim. c'était un mouvement qui était anti-nucléaire. Mais surtout, anti "se faire imposer quelque chose que l'on ne comprend pas" et donc on sait par ce mot, nucléaire, que ça rappelle la bombe atomique. Jean-Marie Brom

Avec :

  • Renaud Huynh, directeur du Musée Curie
  • Yves Lenoir, auteur de La comédie Atomique aux éditions La Découverte
  • Patrice Bouveret, directeur de l'Observatoire des armements
  • Jocelyn Peyret, auteur de L'épopée alsacienne du Dreyeckland aux éditions Jérôme Do Bentzinger Editeur
  • Nicolas Lambert, auteur et interprète de Avenir Radieux, une fission française aux éditions L'échappée
  • Michel Fernex, Professeur émérite de médecine, et ancien expert OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé
  • Jean-Marie Brom, physicien, directeur de recherches au CNRS
  • Bruno Dufossé, chef de poste sécurité Radio France

Une série documentaire de Lydia Ben Ytzhak, réalisée par Christine Diger

Prise de son : Yann Fressy, Ivan Charbit, Valérie Lavallart - Mixage : Célia Dufour

La presse en parle

Sur France Culture, un voyage terrifiant au cœur des centrales nucléaires (Carole Lefrançois, Telerama, 13/06/2017)

Liens

Gerboise bleue de Djamel Ouahab

La colère dans le vent d' Amina Weira

Les "pouvoirs miraculeux" de la radioactivité

Fort de Vaujours : La face cachée des expérimentations atomiques en France

Marie Curie – Le radium à l’estomac (un documentaire d'Olivier Chaumelle et Vincent Decque dans LSD, La Série Documentiare)

“Contextes, photographes associés” - Reportage de Nicolas Gallon "Une situation globalement assez satisfaisante"

Rediffusion de l'émission du 12/06/2017

Article publié par Vivier • Publié Mardi 17 juillet 2018 - 14h42 • 41 visites

Haut de page