Interlieux : rencontre 2021 des lieux d'Eglise en rural

Le P.Yves Spriet fait ressortir ci-dessous les points importants de ce qui a été vécu en visio-zoom en matinée avec une dizaine de lieux de France.

Ce vendredi 14 mai 2021, les lieux d'Eglise en Rural de France se sont réunis par visio lors d'un zoom de 9h30 à 12h permettant d'inaugurer en quelque sorte le temps de rencontre qui devait avoir lieu sur LA PAROLE au BEC HELLOUIN et qui est reporté à l'ASCENSION 2022.

 

Durant cette visio, de 35 écrans, les lieux d'Eglise ont pu s'exprimer autour de 4 thèmes:

-Société et démocratie (pour le Carrefour Rural de L'Eure et l'Horizon dans les Vosges) :

En Normandie, le Carrefour Rural  a organisé des soirées-débat avant les élections européennes, puis municipales. Une expérience de citoyenneté a été vécue : chacun peut poser une parole !

Dans les Vosges la démocratie participative a été débattue et mise en œuvre : l’importance de la parole de chacun, de chaque habitant pour la construction d’une démocratie toujours à renouveler

-L'accueil des personnes en difficulté (pour le Puits d'Hiver en Bourgogne et la Petite Vigne en Alsace)

Au Puits d’Hiver le soutien aux Sans Papier s’est développé, jusqu’à l’accueil d’une famille dans la maison du Lieu. Cela a suscité des tensions : la parole n’est pas toujours facile à porter ensemble

A la Petite Vigne, un groupe nommé « Les sarments verts » donne la parole aux « invisibles » par le théâtre et autres sorties culturelles.

-L'écoute et le partage (pour l'Association Partage près d'Auxerre , pour Re-Source dans le Berry et pour Notre Eglise demain du Morbihan)

L’association Partage propose tous les 5 du mois « L’Actu en mots ». La parole et le partage sur tous les sujets.

Dans le Morbihan , un nouveau groupe se constitue dans un doyenné pour prendre la parole en Eglise

Re-Source a fait toute une démarche en plusieurs rencontres avec des Musulmans pour une découverte mutuelle des religions et des personnes.

-La Parole de Dieu (pour le Vivier du Nord, de l'Oustal des Pyrénées et Transhumances de la Provence).

Dans ces différents lieux, on se retrouve pour des partages d’évangile, des célébrations. Les confinements ont obligé à repenser les moyens et à vivre des partages voire des célébrations par visio. Ces temps de partage de la Parole sont très importants pour les participants et nourrir leur foi.

 

A l’issue de ce partage d’expériences il y a eu l’intervention de Jean-François Petit (Institut Catholique de Paris) : LA CIRCULATION DE LA PAROLE DANS LES NOUVEAUX LIEUX D’EGLISE EN RURAL :

 

Cette courte intervention a tenté de ressaisir ce qui se joue dans la circulation de la parole, telle qu’elle est pratiquée dans les nouveaux lieux d’Eglise en rural (NLER). Les quatre séries de témoignages nous ont permis d’en avoir une appréhension large, sans la réduire à un seul registre : les NLER se situent bien aux carrefours d’attentes et de pratiques, qu’il a voulu approfondir  pour voir l’aventure spirituelle qui s’y joue .

Malgré leur fragilité, et peut être justement en raison de leur « porosité » avec les attentes et aspirations du monde rural, les NLER sont des lieux particulièrement propices à une circulation libre de la parole, au moment où les institutions ecclésiales sont affaiblies et décrédibilisées, tentées par un regain d’autoritarisme, à une période où le confinement en ajoute à la sécularisation ambiante …

Un rassemblement des lieux d’Eglise en rural comme celui que nous venons de vivre peut-il permettre plus que le recueil de cette diversité du croire, essentiel pour l’avenir de l’espace rural ? Affaire à suivre…

Article publié par cmr • Publié le Mardi 18 mai 2021 • 97 visites

keyboard_arrow_up