Un ciné-débat tout en émotion !

Le film « The Father » (6 Oscars!) suivi d’un débat a rempli d’émotions toute l’assemblée réunie vendredi 4 mars dans la médiathèque de Rumegies (du SIVS). Comment aider ses proches qui vieillissent? Comment aider les aidants? Comment aider les soignants?

 

Un ciné débat tout en émotion !

 

Ce magnifique film « The Father » raconte la vieillesse d’un père (Anthony Hopkins), que la maladie d’Alzeihmer ronge peu à peu. Scène après scène, nous sommes tantôt dans la tête du père ,tantôt dans la tête de la fille. Nous avons quelque part « vécu de l’intérieur » les phases d’incomprehension mutuelle que doivent vivre les personnes concernées.

Nos deux témoins de Rosult et de Landas se sont dites émues par le film. L’une d’entre elles nous disant ayant revécu dans une scène du film son quotidien. Catherine nous a raconté avec humanité tout le dilemme du choix à faire entre le maintien à domicile ou l’hopital et l’Ehpad pour ses parents ; Anne-Marie, infirmière en retraite a, quant à elle témoigné de son investissement humain en tant que soignante d’abord dans son travail puis auprès de ses parents.

Place à la parole, ensuite, de chacun dans un petit groupe !  (2 questions : Quels sentiments à partager suite à ce film ? Qu’est ce qui est important pour la vie des personnes agées dans l’Amandinois ?). Chacun a pu livrer son ressenti et souvent son émotion de la difficulté à vivre le vieillissement de ses parents, surtout lorsque la maladie oblige à choisir l’Ehpad. Les échanges lors du débat ont permis de découvrir qu’il existe des lieux d’écoute des aidants (comme à Landas le 3e lundi du mois, proposé gratuitement par une association de professionnels de santé) ou que le réseau de médiathèques du SIVS fait du portage à domicile pour rompre l’isolement des personnes agées, qu’une nouvelle entreprise à Lecelles se crée pour l’aide au maintien à domicile des personnes agées...

A entendre l’émotion et le vécu des participants, ce type de soirée doit correspondre à une soif de parole et d’écoute de nos vécus « intérieurs ». Vivre la dépendance, la vulnérabilité de ses parents n’est jamais simple. C’est aussi une question locale : plusieurs initiatives locales ont été citées spontanément. Les aidants présents ce soir là sont aussi des citoyens et ont des idées !

Au final, ce partenariat SIVS / Ciné Ligue / Le Vivier créé du lien social ici dans les villages ! Merci à tous !

Article publié par cmr • Publié le Vendredi 11 mars 2022 - 09h06 • 85 visites

keyboard_arrow_up