Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Les Inter-lieux à l'Ascension

Il existe en France une vingtaine de lieux comme le Vivier qui se rassemblent tous les 2 ans. Cette année nous avons préparé la rencontre avec le Carrefour Rural et nous avons accueilli tous ces lieux d'église à Anchin les 2, 3 et 4 juin.

Quand :
où : à l'Institut d'Anchin à Pecquencourt

 

 L'Inter-lieux, beau signe de la vitalité de l'Eglise en rural

 Les 2, 3 et 4 juin, le Vivier accueillait  une cinquantaine de personnes, venues de 12 « lieux d'Eglise en rural » pour une rencontre nationale.
 
 Ces «  lieux d'Eglise en rural" se retrouvent tous les deux ans dans une région différente. Ce premier week-end de juin, c'était autour du thème : "Aller à la rencontre de l'autre, agir avec d'autres groupes ... Quels enjeux pour nous, pour la société et l'Eglise d'aujourd'hui ?".

La soirée du jeudi, sous la forme d'un cabaret-spectacle a été animée par l'équipe du Carrefour rural (Eure) qui a participé à l'organisation de la rencontre avec le Vivier. Tous les « lieux » ont pu y exprimer ce qu'ils vivaient.

A partir des initiatives envoyées par les différents groupes, deux ont été retenues pour être présentées à tous le vendredi : celles de "La Petite vigne" (Haut Rhin) et de "L'Oustal des Pyrénées" (Haute Garonne). Pour la Petite vigne, il s'agit en vivant la culture autrement de "toucher les sens des gens pour construire le sens", de ré-inventer l'éducation populaire. Pour l'Oustal, de s'aider à vivre malgré nos fragilités, lever des barrières, vivre le partenariat inter-associatif. En carrefours, les participants devaient rebondir sur quelques questions : "A quelle situation ou à quel problème de société répond cette expérience ? Quelle activité concrète a été menée ? Comment reliez-vous cette expérience à l'Evangile ?".

 La mise en commun remontait de l'ensemble des lieux : "Le carrefour rural" (Eure), "Le Pont de Pierre" (Loiret), "Le Puits d'hiver" (Yonne), "La Mondée" (Isère), l'Horizon (Vosges ), la Maison des Gatilles (Tarn et Garonne ), le Centre Romero (Indre et Loire ), l'association Rencontre (Sarthe ), Transhumances (Bouches du Rhône )

 L'accent a été mis sur de belles réalisations : "Nouons, forgeons des liens, que nos lieux respectent la liberté, créons de la vie, offrons des moments de dialogue, débat dans la gratuité, donnons la parole à chacun(e), croire en Dieu, c'est être capable d'aimer son prochain différent, opposons le voyez comme ils s'aiment au voyez comme ils savent ! Enfin, comment parle t-on de notre lieu, comment fait-on envie ?" ...
 
Grandir en humanité
 

A deux voix, Odile Ribadeau-Dumas, religieuse du Sacré-Coeur de Jésus (Lille), et Philippe Bacq, jésuite (Bruxelles), auteur de "La pastorale de l'engendrement", sont revenus sur ce qui se vit dans les lieux : une rencontre, une parole, une fraternité qui font exister une réalité d'Eglise.

 "Chacun est significatif pour l'autre, témoigne d'être un parmi d'autres, ouvre sa main au lieu de la fermer, prend des initiatives qui démultiplient la diversité, met en valeur la couleur de son terroir ... dans un monde globalisé, dominé par le pouvoir, l'argent …

Le rural est, par essence, signe de travail, de patience, de persévérance, d'humilité, il humanise nos relations. Dans cette contagion de santé et d'humanité, l'autre est premier. La vie, les gestes et paroles du Christ sous-tendent tout cela : il renvoie les hommes et les femmes qui croisent sa route là où ils ... sont  et rend le goût de vivre". Soeur Odile et le père Philippe concluaient : "Au fond, vos lieux irriguent le tissu social dans une façon de vivre sans cesse renouvelée; cela se fait par capillarité, par vos manières d'être, la qualité mise dans vos relations ... De bonnes influences circulent !".

Présent, Mgr Garnier tenait à saluer les participants et ce "foisonnement d'initiatives qui obligent nos églises à sortir de leur pré-carré et aller plus loin. Une Eglise qui ne s'intéresse pas à l'autre ne peut intéresser personne !".

 Avant de prolonger les réflexions, Babeth et Marc, du groupe musical "Champs d'Espérance" invitaient,  avec un chant qu'ils avaient composé pour l'occasion, à "Vivre la fraternité ... autrement !" : "Oh, hé, réveille toi ! Ouvre tes fenêtres sur le monde, viens au-dehors, ensemble traçons notre chemin, soignons la création ...libérons la parole".

Les ateliers  de l'après-midi ont permis à tous d'approfondir et de s'approprier ces différents apports .Les échanges étaient riches de la diversité des groupes, et de la démarche commune d'accueil de l'autre, d'ouverture aux questions et aux réalités du monde d'aujourd'hui. Des participants ont souligné la qualité de la rencontre dans la confiance et la fraternité, la détente conviviale et l'humour de nos deux clowns.

Après un temps d'échanges le samedi matin, la célébration eucharistique nous a tous renvoyés vers nos « lieux » pour continuer la rencontre des autres, avec la manière d'être de Jésus.


 

 Philippe Courcier  Marie-Thérèse Duthoit

 

 

 

 

 

 

Article publié par Le Vivier • Publié Mardi 17 mai 2011 • 2764 visites

Le temps de l'Eglise

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

Sortie de l’ouvrage : « Protection, délivrance, guérison »
A l’occasion de la publication prochaine par les éditions Mame du livre intitulé : Protection,...

Le Père Vincent Siret nommé recteur du Séminaire pontifical français de Rome
Le Père Vincent Siret, nommé recteur du Séminaire pontifical français de Rome.

Fête de la Saint-Martin : Rassemblement diocésain à Tours
A l’occasion de l’année Saint-Martin, un rassemblement diocésain se tiendra le jeudi...

Commentaires du dimanche 28 mai
28 mai 2017, 7éme dimanche de Pâques, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Homélie du dimanche 28 mai
Septième dimanche de Pâques

Haut de page