Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

A la rencontre CMR ainés à Merville

Le CMR a proposé pour les ainés une session d'automne à Merville.

Du Lundi 09 au Mardi 10 oct

Il y a eu de formidables partages sur "Territoires et Ruralité", avec des intervenants comme Marc Fertin le lundi matin, Marc Delebarre le mardi matin, et un adjoint de la mairie de Loos-en-Gohelle le lundi après-midi. Voici l'article explicant la démarche de cette commune qui a installé des panneaux solaires sur le toit de son église !

 

"Pour évoquer ce qui se passe à Loos-en Ghohelle, nous reprenonss un article de la Voix du Nord qui

explique comment l'église a été transformée...et nous le laissons à votre réflexion.

 

Loos-en-Gohelle : l'église Saint-Vaast sous des cieux verts

Partie pour connaître une mise à neuf, c’est une mise au vert que s’est offert l’église Saint-Vaast à Loos-en-Gohelle en voyant ses ardoises vieillissantes transformées en panneaux photovoltaïques. Un choix

écologique, économique, et un peu politique. Et une (presque) première en France.

      

Ce mercredi matin, petite cérémonie Bleu-blanc-rouge à l’église Saint-Vaast de Loos-en-Gohelle. Et pour cause, la mairie vient d’offrir un lifting à ce qui est un « bâtiment public », comme le rappelle Jean-François Caron.

Pas une coquetterie, une nécessité. « La toiture était délabrée, il y avait des envols d’ardoises, dès qu’il y avait un avis de tempête, la rue était bloquée », rappelle le maire à la cinquantaine de personnes, habitants, paroissiens et officiels réunis au fond de l’église.

Une rénovation s’imposait donc, mais pas n’importe comment. De la part de l’élu écologiste, chef de file des Verts à la région, le choix pourrait passer pour du militantisme, jusqu’à ce que le professeur Caron dégaine les chiffres. Tout comme la récupération des eaux de pluie (une cuve de 25 000 litres a été installée lors de la réfection de l’église) qui permet aux services techniques de la mairie de se passer de l’eau du robinet, Jean-François Caron justifie un choix écologique, certes, mais aussi économique.

En remplaçant les ardoises par quelque 200 m2 de panneaux solaires, la ville a fait, grâce aux subventions de l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et de l’Europe (Feder), 16 000 euros d’économie. Un investissement qui rapportera à la ville, 4 000 euros grâce à la revente des 32 000 kWh produits annuellement. Pour un choix que le maire, titillé par les journalistes, reconnaît comme « politique ». « Enercoop est une coopérative à but non lucratif qui achète et revend de l’énergie renouvelable exclusivement », explique Guillaume Jourdain, son directeur.

Du politique peut-être, mais qui séduit les habitants et les paroissiennes que sont Arlette et Martine : « Vous avez vu la belle église qu’il nous a fait ? » Belle… Et pionnière. Après un édifice en Alsace, région où les liens entre l’église et l’État sont régis par un système particulier, l’église Saint-Vaast est la première de France à être équipée de panneaux solaires."

Source : lavoixdunord.fr

 

Article publié par Vivier • Publié Mardi 07 novembre 2017 • 37 visites

Haut de page