Un interlieux vécu à l'Ascension sur La Parole

Cet interlieux a rassemblé une dizaine de lieux d'Eglise en Rural des 4 coins de France au monastère des soeurs Ste Françoise Romaine au Bec Hellouin; il a permis d'échanger les points de vue, de partager la Parole, de dire et de se dire dans la joie.

Le jeudi de l'Ascension, Transhumances, l'Horizon, l'Oustal, Puits d'hiver, Partage et Pont de Pierre, Re-Source,Notre Eglise demain... entre nos mains, Le Carrefour Rural et Le Vivier se sont retrouvés au monastère des soeurs Ste Françoise Romaine, d'abord salle Ste Lucie pour l'accueil ; puis au Vieux moulin ,pour se partager le vécu entre lieux d'Eglise.

Jean Maurice ,président du vivier a eu ce mot:Merci à tous d’être présent .Merci au Carrefour Rural .Le Covid nous a coupé la parole. Le rural est là ,vous en ètes les représentants. Vous portez la parole en signe d’Espérance."

Et Didier, du Carrefour Rural de poursuivre:"Merci  à tous et aux sœurs du monastère Ste Françoise Romaine et à l’équipe de préparation. La parole, on est là pour la prendre mais aussi pour la donner à ceux qui la prennent peu, mais accueillir aussi la Parole  de Dieu et donner un sens à notre parole. Cela implique l’exposition aux autres, une prise de risque, mais elle nous procure une reconnaissance; elle nous permet d’expérimenter nos vies, de vivre nos joies et nos peines.On amènera nos richesses,nos doutes et on essaiera de l’enrichir. Soyez donneur de cette parole quand vous repartirez dans vos lieux."

Ces trois jours ont effectivement été riches de paroles portées, données, echangées:

- d'abord entre lieux le jeudi après-midi et lors du repas régional, avec aussi le jeudi soir salle Ste Lucie, Arnaud Join Lambert par visio au lieu de l'avoir en présentiel comme prévu (il était défaillant pour cause d'état grippal mais a quand même pu assurer sa conférence par visio !) : Arnaud Join-Lambert nous a parlé de théologie polyphonique dans le sens où cohabitent aujourd'hui une théologie dogmatique, correlative (Vatican 2) et une théologie opérante ou "épousée"(qui vise à regarder comment l'esprit est à l'oeuvre, le synode participe de cette théologie); dans un second temps, Arnaud Join Lambert nous a parlé de l'Eglise liquide dans la mesure o^ù notre société est devenue instable (primat des relations sur les institutions, logique de réseaux et nonplus stabilité socio-géographique, primat de la communication), le papa François évoque même la culture du rejet (culture de l'éphémère, du jetable, du carnaval mondain, pas de point fixe, pas de repères solides et stables d'où une fragilité des liens entre les hommes et les femmes) mais cela peut justement être un défi à la mesure de l'Evangile et comme l'Eglise ne peut être que de son temps, cela signifie qu'elle ne peut plus seulement être paroissiale mais avoir d'autres lieux pour exister...il faut inventer une présence aux périphéries, créer des propositions spirituelles désirables et qui se fassent entendre; dans un dernier temps, Arnaud Join -lambert a présenté le projet Ecclésia Lab dont une rencontre se fera à Lille les 15, 16 et 17 juin, pour la transformation et l'innovation en Eglise comme le dit Evangeli Gaudium §33. En conclusion:Le pape François nous appelle à rêver et à créer!

 

- le vendredi , nous commencions tous la journée au monastère par petits déjeuners préparés de bon matin par les religieuses, en tenue de service!Avant de partir à la salle des fêtes de Malleville sur le Bec pour 9h30, C'est la journaliste Hélène Corbie qui nous a donné la "clé"de la communication contemporaine, grâce à une intervention rythmait par son expérience en radio, en TV et en tant que créatrice du blog "maman ,j'ai raté l'actu", elle a pu nous montrer combien la parole est primordiale et que le journaliste en est un passeur essentiel . Il a à travailler avec art entre la parole reçue et la parole restituée (montrant qu'il vaut mieux être "ingénu" sur un sujet pour que la personne en livre les secrets) et qu'il s'agit de rester "vrai" et de ne pas trahir en résumant. Le gros changement depuis 20 ans consiste evidemment en une accélération du rythme des dépêches et annonces possédées aujourd'hui par tout un chacun avec les réseaux sociaux, les outils internet, les smartphones, etc, ce qui laissent une place réduite aux articles demandant des enquêtes , de la reflexion, le contrôle des sources pourtant si important..Il reste que pour rester visible que ce soit en Eglise ou en lieux d'Eglise ,il s'agit de communiquer aujourd'hui plus que jamais.

- Après Hélène Corbie ,Deux associations ont partagé la parole: tout d'abord "solidarité paysan 27", representait par un duo de choc pour "l'écoute" auprès des agriculteurs en difficulté, car tout le travail réside à se faire connaître et à ne pas effrayer les agriculteurs en détresse pour qu'ils osent "livrer parole"-Leur temoignage était bouleversant de vérité et on comprenait que l'aide qu'ils apportaient par une visite, une explication ,une prise en mains de la comptabilité, pouvait être vitale, non seulement bouée de sauvetage mais  réellement "relèvement", remise de l'homme debout"  sans jugement, dans la discretion et l'humilité, un travail de fourmi qui suscite l'admiration  et où l'on voit la parole et la Parole à l'oeuvre! Dans un second temps, c'est Lydie Scharff du Carrefour Rural qui a présenté l'expérience du Fraternibus dont l'idée  est venu d'un partage de reflexion entre ce lieu d'Eglise en rural et le secours catholique:C'est ce qu'on appelle un " projet de mobilité inversée", ce sont les bénévoles qui viennent à la rencontre de la population et non l'inverse. Car certaines personnes n'osent pas franchir le seuil d'une antenne du secours catholique. 
Depuis décembre 2018, les bénévoles rencontrent ainsi des personnes, principalement sur les marchés, comme Damville. et aussi dans de plus petites bourgades, celles qui n'ont même pas de marché pour tisser du lien social chaque semaine.
Des jeunes ont pu exprimé leur difficulté à vivre en Eglise et à s'engager à ce moment là.

 -l'après midi, après un repas normand fabuleux, des ateliers ont pu se vivre:marche méditative, atelier conte, alier jeu Identik, atelier mur d'expression atelier théâtre forum; tous le sateliers ont été bien apprécié mais le temps nous a manqué! La restitution du théâtre forum a donné lieu à un théatre de l'opprimé très drôle sur le choix d'un vote d'êxtreme droite dans les campagnes en majorité (c'est le jeu des participants qui fut amusant ...bien sûr!).

Le P.Joel Morlet a ensuite pu nous resumé "Terres d'Espérance"qui a rassemblé 500 personnes à dans la drôme fin avril 2022.Quatre intuitions étaient à l'origine du rassemblement: 1. une volonté de dialoguer et de se commprendre entre êvèques et laïcs du rural, 2. manifester à l'Eglise de la vie qui existe en Rural (beaucoup d'ateliers et tables-ronde ont pu donner la parole à des chrétiens qui ont témoigné de leur engagement)3.Montrer les innovations en Eglise et enfin 4. voir la pertinence de la foi chretienne dans la vie du rural d'aujourd'hui. Maintenant il s'agira de voir comment cette reflexion peut se poursuivre.

La pause a permis de visiter le village ,de faire la fameuse photo de groupe, de chanter et d'entendre quelques contes magnifiquement dits par Mme France Bourguignon. Après un buffét attendu, la soirée s'est poursuivie par un spectacle de Claire Garrigue et de son partenaire, envoûtant tant par la parole que par les chants albanais et Georgiens.

Samedi matin etait prévue le temps d'apport sur la parole biblique et le temps de célébration eucharistique. C'est le P.Nicolas Lebas, qui nous a nourri: "La parole est au commencement (elle est tournée vers...mais avant elle est Dieu, elle dit une distance que l'on franchit mais en même temps un état ). La Parole comme les lieux d'Eglise en Rural...permet d'exister! Une parole qui fait exister ,un peu comme un enfant qui existe parce qu'on lui parle; elle fait exister en appelant: "Que la lumière soit...Et la lumière fut!" Dans nos lieux ,comme dans tout endroit , il s'agit d'avoir une parole qui appelle l'existence de l'autre: Que l'on dise à l'autre quelque chose comm: "Sois donc!" , "Let it be!" Grandis! vis! Que nos lieux d'Eglise en rural soient donc des lieux de Genèse... On dit que Jésus parle avec autorité mais c'est peut être ça ,l'autorité: degager quelqu'un de ce qui l'empêche de vivre, c'est autoriser ce qui doit vivre! (pour que la terre émerge, il faut que l'eau reflue!) Jean dit que les ténèbres ne l'ont pas arrêté; quand les gens sont malades ,le Christ dit :"Lève toi et marche! Le lieux d'Eglise ont ausi vocation à être des labo de la Parole pour faire refluer ce qui empêche la vie dans ce monde! Comme les prophètes bibliques ,ils ont à être compatissants envers ceux qui souffrent et en même temps à être dans l'oracle: à dénoncer les injustices! C'est comme ça que la parole est lumière!, qu'elle suscite, qu'elle est efficace, qu'elle est esprit: C'est du" Vivant" à son image donc c'est du" parlant"! Dans la Bible, on entend souvent: la parole me fut adressée et ...tu diras...puis le peuple répond; Jésis dit souvent "Et vous ,que dites vous?" C'est ça l'Alliance, c'est un engagement, qui se fait chair ultimement (comme l'eucharistie). Les paroles prononcées engagent toute l'existence: Les paroles des lieux en étant libératrices en étant partenariat, en étant engagement qui fait sens ,qui fait lien peuvent devenir ultimement engagement et louange qui font joie!

Les echanges qui ont suivi durant la célébration ont fait de ce temps une magnifique célébration de ce temps d'interlieux!

La parole, reflexion de ces 3 jours, est une parole appelée à imprégner nos vies!

Pour le bilan ,les participants ont planché mais pour choisir les prochains organisateurs dans 2 ou 3 ans , le suspense demeure! On espère des réponses pour la rentrée,il y a dejà quelques indices!!

Nous avons regretté l'absence de la "Petite Vigne" et de "La Mondée" mais étions de tout coeur avec eux,: de même avec Bernard (Fagoo) diacre, membre du Carrefour Rural qui a perdu son frère le mercredi 25 mai.

Nous remercions toute la communauté des soeurs du monastère Ste Françoise Romaine pour leur accueil et leur sourire!

N'hésitez pas à nous remonter vos partages et reflexions...car nous vous donnons la Parole!

L'équipe du Carrefour Rural et du Vivier

 

 

Article publié par cmr • Publié le Lundi 30 mai 2022 • 267 visites

keyboard_arrow_up